Les 30 mars et 4 avril : mobilisations pour obtenir le retrait du projet de loi Blanquer

Publié le par CGT Educ'action des Yvelines

Les 30 mars et 4 avril : mobilisations pour obtenir le retrait du projet de loi Blanquer

Les enseignant·es poursuivent leur mobilisation face à la politique éducative, rétrograde et libérale du gouvernement, conduite actuellement à marche forcée au mépris de leur expertise professionnelle !

Nous rejetons le projet de loi "pour l'école de la confiance", un texte qui ne permettrait en rien d'améliorer la réussite de tous les élèves et bouleverserait radicalement le fonctionnement et la structure de l'École imposant, entre autres :

  • le changement profond de la structure administrative de l'école communale par la mise en place d’Établissements Publics des Savoirs Fondamentaux et la disparition des directeur·trices d'école
  • la mise en danger de l'école maternelle par le possible transfert de ses missions à des jardins d'enfants
  • un surcoût aux collectivités qui vont devoir financer les écoles privées maternelles avec l’abaissement de l’âge obligatoire d’instruction à 3 ans
  • la volonté de museler les enseignant·es

Dans ce contexte, la CGT Éduc'action des Yvelines :

  • appelle les personnels de l'Éducation nationale, les élèves et les parents d'élèves à se mobiliser pour exiger l'abandon de cette loi dite "pour l’école de la confiance" à l'occasion de la journée nationale d'action du samedi 30 mars :
    • Rassemblement aux Mureaux à 9h30 : devant la mairie
    • Manifestation à Paris à 14h00 : rassemblement Place du Panthéon, départ en direction de la Place d’Italie
  • appelle également à faire du jeudi 4 avril un prochain temps fort de mobilisations (grève, rassemblements, manifestations...) pour obtenir l'abandon du projet de loi.

Retrouvez en pièces jointes l'appel intersyndical pour les mobilisations des 30 mars et 4 avril ainsi que notre tract sur la loi Blanquer.

Imprimez-les et diffusez-les autour de vous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article