Formations professionnelles tertiaires (ARCU-GA-Commerce-Vente), Quel avenir ?

Publié le par CGT Educ'action des Yvelines

Formations professionnelles tertiaires (ARCU-GA-Commerce-Vente), Quel avenir ?

Carte des formations 2018 : la peau de chagrin !


Le Rectorat prétend toujours vouloir revaloriser la voie professionnelle. 
Pourtant, le projet de carte des formations pour la Rentrée 2018 montre une situation qui se dégrade toujours. C’est un véritable plan social dans certaines filières de la voie pro. En 2nd Pro, il y aura 150 places en moins en GA (qui s’ajoutent aux fermetures des dernières années), une réduction d’une centaine de place en MELEC, et la fermeture de la section menuiserie du LP de Montrouge.
Le Rectorat fait peser la responsabilité sur les équipes. On ferme parce que la formation n’est pas assez attractive. Les équipes ne sauraient pas se « vendre »… Mais le Rectorat est pleinement responsable, pendant des années, il a dévalorisé la voie pro, mené une politique volontariste pour augmenter le nombre d’élèves en 2nd GT, le taux de passage en 2nd GT était même un indicateur d’évaluation des principaux de collèges ! On laisse les équipes seules faire du porte à porte dans les collèges. Quelle communication pour revaloriser l’image de la voie pro est mise en place par le Rectorat ? Aucune ! Les acteurs publics préfèrent dépenser pour la promotion de l’apprentissage… dénigrant de fait la voie professionnelle du lycée !
La CGT réclame une politique de communication rectorale de promotion de la voie professionnelle scolaire !


Assez de chaises musicales !


Les constructions de lycées n’ont pas été à la hauteur de la progression démographique. Pour faire face à la saturation de certains bassins, de certains lycées, la Région et le Rectorat organisent un jeu de chaises musicales avec les sections professionnelles. Elles sont utilisées comme variable d’ajustement. Par exemple, à la rentrée 2015, les Bacs Pro GA du LPO Monge (Savigny-sur-Orge) ont été déplacés vers le LPO Yourcenar (Morangis). C’était le cas aussi avec le transfert des sections d’électro d’Issy vers Meudon. Pour la rentrée, l’une des classes du LPO Van Gogh d’Aubergenville vers le lycée Vaucanson des Mureaux. Malheureusement, ce n’est pas un jeu. Cela à des conséquences sur les personnels et les élèves. Cela déstabilise des équipes, brise des projets… Surtout c’est la preuve de l’hypocrisie des discours du Rectorat sur la « Revalorisation » de la voie pro !
La CGT, 1er syndicat des PLP sur l’académie de Versailles, revendique une autre politique pour la voie professionnelle !

RETROUVEZ NOTRE TRACT SUR LES FORMATIONS TERTIAIRES EN CLIQUANT ICI

Publié dans Enseignement Pro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article